Le discours de politique générale du premier ministre provoque la colère de la CGT

TL;DR : la CGT exprime sa colère suite au discours du premier ministre

- La CGT critique le discours de politique générale de Gabriel Attal
- Sophie Binet évoque un "triple naufrage" économique, social et moral
- Des actions concrètes sont menées par la CGT pour lutter contre ces politiques
- La question des salaires reste au cœur des préoccupations de la CGT

pourquoi la CGT est-elle en colère contre le discours de politique générale du premier ministre Gabriel Attal ?

Sophie Binet, secrétaire générale de la CGT, s'est exprimée avec ferveur et inquiétude face aux orientations politiques annoncées par le premier ministre Gabriel Attal.

Elle considère que le gouvernement persiste dans une direction qui a déjà mené à un triple naufrage économique, social et moral au cours du précédent quinquennat.

Ces critiques ont été formulées lors d'une conférence de presse tenue le 6 février, reflétant ainsi l'urgence et la gravité de la situation perçue par la CGT.

qu'est-ce que le "triple naufrage" dénoncé par la CGT ?

Le naufrage économique est perçu par la CGT comme une politique qui privilégie les intérêts des entreprises et des plus riches, au détriment de l'emploi et de l'industrie nationale.

Le naufrage social se manifeste, selon Sophie Binet, par les conséquences de la réforme des retraites, qui auraient engendré une hausse de la précarité et un affaiblissement du pouvoir d'achat.

Quant au naufrage moral et démocratique, il se traduirait par des lois controversées comme la loi Immigration, qui a été partiellement censurée par le conseil constitutionnel, et la méthode employée pour faire passer la réforme des retraites.

quelles sont les actions de la CGT face à cette situation ?

La CGT se positionne en première ligne dans la lutte contre la loi Immigration et la protection des travailleurs contre les abus.

Elle apporte son soutien à un groupe de 500 grévistes en Île-de-France qui revendiquent un processus de régularisation depuis mi-octobre.

La centrale syndicale dénonce également ce qu'elle considère comme un acharnement judiciaire envers ses militants : plus de 1000 d'entre eux ont été poursuivis pour leur engagement contre la réforme des retraites.

quelle est la position de la CGT sur la question des salaires ?

Sophie Binet souligne l'inaction du gouvernement face aux attentes des travailleurs, en particulier concernant l'augmentation des salaires.

Elle critique le choix de ne pas s'attaquer à la racine du problème, à savoir la relation entre les prix et les profits.

La secrétaire générale met en avant la mobilisation des agriculteurs qui, malgré leur demande légitime d'un revenu décent, se heurtent au refus du gouvernement d'assurer cette garantie, tout en laissant les consommateurs vulnérables face à la flambée des prix.

Pour plus d'informations sur les positions de la CGT, consultez la source de cette actualité ici.

Go up